En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou technologies équivalentes afin de bénéficier de services adaptés à vos besoins. En savoir plus

Imprimer

Avec plus de 43 000 salariés, Rhône-Alpes est la troisième région agroalimentaire de France.
Dans ce secteur d’activité, les accidents du travail sont encore fréquents et concernent des chutes, glissades, manutentions manuelles et coupures.
De plus, favorisés par la répétitivité des gestes, les postures contraignantes, le froid, les flux tendus..., les troubles musculo-squelettiques (TMS) représentent plus de 95 % des maladies professionnelles reconnues et un salarié de l'agroalimentaire a 2 fois plus de risques de développer un TMS que dans d'autres secteurs d'activité.
Enfin, les restrictions d'aptitude, les difficultés de recrutement et la mauvaise image des conditions de travail dans ces métiers pénalisent fortement l'organisation des entreprises. Dans ce contexte, la Carsat Rhône-Alpes conduit, en partenariat avec des acteurs régionaux de cette branche professionnelle, un programme d'actions 2014/2017 intitulé Santé et performance dans l'agroalimentaire. Il a pour objectif d'inciter les entreprises à mettre en place une prganisation de la santé et de la sécurité autravail, autonome et pérenne, visant à faire de la santé un véritable levier de performance.

Agir en prévention

La démarche de prévention des risques professionnels doit s’articuler avec les exigences de la sécurité alimentaire et peut s’appuyer sur la même méthodologie que l’HACCP (en français : analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise).

Elle s’appuie sur une évaluation des risques au poste de travail qui prend en compte le travail réel par ses aspects techniques (conception du poste, aides à la manutention…) ainsi que ses aspects organisationnels et humains (cadence, gestion des flux, gestion des aléas, formation…). Intégrer la prévention dès la conception des lieux et des équipements de travail permet de prévenir plus efficacement certains risques (choix des sols conciliant exigences sanitaires et glissance limitée, par exemple).

Définir des priorités d’actions, former des personnes ressources, impliquer tous les salariés et intégrer la prévention des risques professionnels dans une dynamique d’amélioration continue sont de bonnes pratiques pour initier une démarche durable de prévention. La recherche de compétitivité ne doit pas dégrader les conditions de travail, mais doit au contraire s’appuyer sur la performance sociale, faisant ainsi de la santé des salariés un véritable levier de performance globale.

Consulter des cas concrets d'entreprise

Prévention des TMS dans l'agroalimentaire - Concilier santé et productivité dans l'investissement industriel : 7 entreprises témoignent

DVD complet référence DV2214 à demander au service prévention

Se former en prévention

Dans l'offre de formation proposée par la Carsat, la plupart peuvent intéresser des entreprises de l'agroalimentaire.

En savoir plus

S'informer sur les aides financières

Le contrat de prévention

Destiné aux entreprises de moins de 200 salariés des secteurs pour lesquels nationalement une convention nationale d'objectifs a été signée, le contrat de prévention permet à l'entreprise qui s'engage dans la prévention des risques professionnels de bénéficier d'une aide financière de la Carsat.

En savoir plus

Les aides financières

Destinées aux entreprises de moins de 50 salariés, les AFS ont pour but d'accompagner l'acquisition de matériels ou la réalisation de prestations (formations, diagnostics-plans d'actions), afin de réduire les risques d'accidents du travail et de maladies professionnelles et d'améliorer les conditions de travail.
Certaines sont spécifiques à des secteurs d'activité ou des risques particuliers.

En savoir plus

Se documenter

Faire appel à un prestataire

Vous pouvez être accompagné par des consultants en prévention des TMS.

En savoir plus