Bâtiment

Les statistiques en matière d’accidents du travail et de maladies professionnelles (AT/MP) mettent en évidence que 25 % des AT sont dus à des chutes : pour 13 % des chutes de plain-pied, pour 12 % des chutes de hauteur.

Contexte et enjeux

Malgré une amélioration constante, le secteur de la construction présente une sinistralité encore importante, non seulement dans le gros œuvre, mais aussi dans les entreprises de charpente, d’isolation ou encore de montage structure métallique où les salariés sont exposés au risque de chute de hauteur. En Rhône-Alpes, l’indice de fréquence s’élève à 126,7 dans les travaux de charpente, alors que la moyenne dans le BTP se situe à 62,1(données 2018).

Le domaine de la construction cumule plusieurs problématiques de prévention : peu de mesures de prévention collectives, maîtres d’ouvrage peu conscients de leur rôle en matière de santé et sécurité des compagnons travaillant sur leurs chantiers, peu de moyens donnés au coordonnateur souvent désigné trop tardivement.

Pour autant, tous les acteurs de la construction ont un rôle à jouer pour améliorer la prévention des risques de chute, en particulier les maîtres d’ouvrage.

En effet, les moyens dédiés à l’organisation des chantiers, la mise en commun de moyens, les accès ou encore le stockage des matériaux dépendent de la volonté du donneur d’ordre. Maître d’ouvrage public ou privé, la sécurité des hommes est aussi de sa responsabilité.

Lors de la précédente programmation, des mesures de prévention collectives ont commencé à être intégrées dans les pièces de marchés à titre expérimental : préconisations Scalp (Sécurisation des circulations, des accès et des livraisons à pied-d ’œuvre) et Metah (Mutualisation des équipements de travail et d’accès en hauteur). Dans la continuité, le programme de prévention des chutes dans le BTP 2018-2022 étendra son action vers des maîtres d’ouvrages clés : bailleurs sociaux, promoteurs immobiliers, collectivités locales, constructeurs de maisons individuelles et maîtres d’ouvrage exploitants.

Prévention des risques liés à l’utilisation des banches

Agir en prévention

Le programme a pour objectif de réduire la sinistralité liée aux chutes dans les entreprises travaillant pour des maîtres d’ouvrage ciblés, en intégrant dans les pièces de marchés des prescriptions sur l’organisation des chantiers. La prise en compte de la prévention dès l’élaboration des projets de construction devrait devenir une règle dans les années à venir pour les maîtres d’ouvrage, pour leurs équipes de maîtrise d’œuvre et pour les entreprises de réalisation.

Les actions consistent à :

  • inciter les maîtres d’ouvrage à demander aux architectes et maîtres d’œuvre d’intégrer des mesures de prévention sur l’organisation et la mutualisation des moyens (livraisons, circulation, ...) dans les pièces écrites des marchés. Ces mesures peuvent s’appuyer sur Scalp, Metah et les recommandations R476 et R477 de la Cnam (Caisse nationale d’assurance maladie).
  • préparer les entreprises à répondre aux pièces des marchés sur la santé /sécurité et les inciter à les demander quand elles sont absentes. Au final, il s’agit de les encourager à utiliser les prestations mises en place comme la mutualisation de moyens.
En savoir plus
  • La rubrique Bâtiment et travaux publics du site Ameli/Entreprise
  • Recommandations de la Cnam :
    - Livraison de matériaux et éléments de construction sur les chantiers du bâtiment et des travaux publics (R476)
    - Mécanisation du transport vertical des personnes et des charges sur les chantiers (construction, réhabilitation, entretien d'ouvrages) (R477)

Consulter des cas concrets en entreprise

Des maîtres d’ouvrage et des maîtres d’œuvres témoignent de leur rôle en prévention des risques professionnels

 

En vidéo "Les lifts de chantier, l'avis des différents intervenants dans l'acte de construire"

Ces films montrent l'intérêt d'organiser les approvisionnements sur les chantiers dès la phase de conception, par la mise en place de lifts pour répondre à un triple enjeu humain, économique et juridique. Plusieurs professionnels du BTP (MOA, MOE, CSPS, encadrement de chantier) interviennent dans ces films. Leur regard croisé, leur spécificité, leurs contraintes et leurs enjeux soulignent l'intérêt du lift, les conditions de réussite et l'intérêt d'une démarche collaborative de tous les acteurs, et ce, dès la phase de conception.

 

Ces films s'adressent à la fois :

  • à l'ensemble des intervenants en phase de conception d'une opération en construction (MOA, MOE, OPC, économistes, coordonnateurs SPS...),
  • à l'encadrement de chantier (chefs d'entreprise, conducteurs de travaux, chefs de chantier) impliqué dans les approvisionnements de chantier.

Chapitre 1 (5’05): Un chantier sans lift (Le poids - La qualité - Le temps - Les dégâts - Le risque de chute - La fatigue)

Chapitre 2 (3’06): La phase conception de chantier (Décider en amont - Organiser la réflexion - Travailler ensemble)

Chapitre 3 (5’53) : Les conditions de réussite de l'installation d'un lift (L’emplacement - L’aménagement des accès - L’équipement - L’organisation - Le planning - Le financement - La formation)

Chapitre 4 (4’44) : Les avantages (La manutention - Le stockage - La sécurité - La propreté - L’économie)

Chapitre 5 (4’03): Les freins (La peur du coût financier - Les contraintes techniques - La nécessité d’anticiper)

Chapitre 6 (4’35) : Les défis à venir (Se poser les bonnes questions - Avoir les bons réflexes – Expérimenter - Faire évoluer les projets - Changer d’image)

Pour bien utiliser les films : Note d'accompagnement

Accédez aux articles sur le BTP, récemment parus dans la revue Travail & Sécurité

Consultez la présentation "Restitution du diagnostic collectif TMS carreleurs"

Se former en prévention

La Carsat Rhône-Alpes propose un dispositif de formation spécifique à ce secteur d'activité.

En savoir plus

Consultez l'offre de formation à la prévention proposée par la Carsat Rhône-Alpes

S'informer sur les aides financières

Le contrat de prévention

Destiné aux entreprises de moins de 200 salariés des secteurs pour lesquels une convention nationale d'objectifs a été signée, le contrat de prévention permet à l'entreprise qui s'engage dans la prévention des risques professionnels de bénéficier d'une aide financière de la Carsat.

En savoir plus

Consultez la convention nationale d'objectifs qui fixe le programme d'actions.

Consultez les conditions d'accès au contrat de prévention et la démarche pour effectuer votre demande.

Les subventions prévention TPE

Destinées aux entreprises de moins de 50 salariés, elles ont pour but d'accompagner l'acquisition de matériels ou la réalisation de prestations (formations, diagnostics-plans d'actions), afin de réduire les risques d'accidents du travail et de maladies professionnelles et d'améliorer les conditions de travail.
Certaines sont spécifiques à des secteurs d'activité ou des risques particuliers.

Se documenter

A votre disposition

Tout déplier

Faire appel à un prestataire

Vous pouvez être accompagnés par des consultants en prévention.

En savoir plus

Consultez la liste des consultants en prévention référencés par la Carsat Rhône-Alpes