Fumée de soudage

Les fumées de soudage sont composées de gaz et de poussières, dont les concentrations présentent des effets néfastes pour la santé.

Contexte et enjeux

Les postes de travail dédiés à l’inox doivent faire l’objet d’une attention particulière. En effet, le caractère cancérogène de produits émis lors des opérations de soudage sur inox, fait entrer ces activités dans le champ d’application des articles du code du travail relatifs à prévention des risques CMR (cancérogènes mutagènes reprotoxiques).
Dans le cadre du programme national, plus de 250 entreprises en Rhône-Alpes sont particulièrement suivies par la Carsat pour réduire le risque d’exposition aux fumées de soudage.

Agir en prévention

La démarche de prévention portée par les Carsat se décline selon deux axes complémentaires :

  • La suppression ou la réduction des émissions de fumées par la conception de la pièce, l’amélioration de l’état de surface des pièces à souder et la recherche de technique de soudage, de métal d’apport et/ou de gaz de protection limitant les émissions
  • Le captage des fumées en privilégiant des solutions de captage localisé. Leur choix s’appuie sur l’analyse des situations de travail permettant de se trouver dans une des deux configurations suivantes :
    • La pièce va au soudeur : mettre en place des solutions de captage localisé de manière à ce que le soudeur ne se trouve pas sur le trajet des fumées aspirées.
    • Le soudeur va à la pièce : la mobilité importante des zones de soudage réduit les solutions de captage à l’emploi de torches aspirantes (si les procédés semi-automatiques sont majoritairement utilisés) et/ou de capteurs associés à la technologie dite « haute dépression » permettant un captage des fumées au plus près de leur source.

Consulter des cas concrets en entreprise

Jet Armatures pointe la prévention du risque lié à l’activité du soudage

Jet-armatures-atelier-pieces-assemblees.jpgSituée à Bourgoin-Jallieu (38), Jet Armatures est spécialisée dans la fabrication d'armatures pour béton armé depuis 1996, compte 25 salariés et fournit les entreprises de gros-œuvre sur la région Rhône-Alpes, principalement des pièces réalisées sur mesure, en petite ou moyenne série.

La direction s’est engagée dans une démarche de prévention des risques liés à l’activité de soudage depuis plusieurs années. À ce jour, elle a équipé 12 postes de travail de torches aspirantes. Cette transformation a nécessité la participation des préparateurs assembleurs : lors des essais de plusieurs modèles, ils ont partagé leur ressenti pour aboutir à la solution la plus adaptée.

Jet-armatures--atelier-soudage_2img.jpg

Les opérateurs ont participé à améliorer l’ergonomie de leur poste de travail réduisant les troubles Musculo Squelettiques (TMS) ainsi que le risque de chute de plain-pied. En effet, les équipements de travail, comprenant notamment le tuyau d’aspiration de la torche et le dévidoir, sont suspendus sur potences muni d’un rail. Ainsi le matériel ne traine pas le sol, ne s’abîme pas et reste souple à l’utilisation.

Une ventilation générale type « push-pull », composée de 12 ventilateurs en soufflage et 12 ventilateurs en extraction, a également été installée pour évacuer le polluant résiduel.

Pour mettre en place ces mesures de prévention, l’entreprise a bénéficié de l’accompagnement de préventeurs de la Carsat Rhône-Alpes dont un spécialiste du groupe Chimie, dans le cadre d’un programme de prévention spécifique. Jet Armatures a bénéficié d’une subvention pour l’aider à financer ces mesures de protection collective ainsi que des cagoules à ventilation assistée.

Jet-armatures-Atelier-vue-generale-2img.jpg

Témoignages de collaborateurs de Jet Armatures

Tout déplier

Crescendo n°39 – dossier Soudage - page 4 et 5

Se documenter

Support de conférence de Préventica Lyon 2018

Prévention des risques chimiques : des entreprises ont réussi et témoignent

Travail des métaux : outils et solutions pour prévenir les risques CMR et TMS